Voyage

Parc national de la Terre de Feu

Pin
Send
Share
Send


Je me suis levé quelque chose de perdu, comme je me suis couché la nuit dernière. Je suppose que c'est normal quand le voyage est déjà difficile pour continuer à grimper. Cela a touché un toit et il ne reste plus que le retour à la réalité.

La première heure a été triste. J'ai déjeuné avec Manel et Angela et, bien qu'ils se rencontrent à Buenos Aires, J'ai dit au revoir à Angela, la grande pom-pom girl du groupe des "touaregitos". Bien que ci-dessous je vais en parler plus en détail ...

Manel et moi allons ensemble à P.N. Terre de Feu. Une bonne journée s’est levée et nous pensons que c’est un bon point culminant pour terminer le voyage.


Cependant, nous ne commençons pas très bien. Le "célèbre" et "l'architouriste" Train du bout du monde est-ce ... un train de touristes pour faire une promenade entre les montagnes. La promenade elle-même est agréable et l'histoire derrière elle est une légende, mais je ne me suis pas senti comme un mouton pendant tout le voyage et je suis particulièrement tendue aujourd'hui.




Ce train commémore l'ancien train des détenus qui a conduit à la colonie de ceux-ci depuis la prison d'Usuahia (construite entre 1902 et 1920) que nous avons vue le 2 décembre dernier au Parc national de la Terre de Feu, où ils effectuent également des travaux forcés, a souffert plus que de vexation.




Nous arrivons au parc et le soleil s'anime chez nous. C'est une bonne journée pour visiter cette zone protégée, la troisième protégée en Amérique après Yellostown aux États-Unis (qui était la première au monde) et une au Canada.

Je ne comprends pas pourquoi parfois nous jouons pour être des dieux quand j'entends ce qui a été fait avec les espèces dans ce parc. Il était peuplé de renards roux, de cauquènes et d’autres espèces locales. L’homme a présenté aux castors environ 25 espèces pour tirer parti de sa peau. Aujourd'hui, il y en a déjà plus de 50 000, avec un certain contrôle, que de vraies forêts sont balayées. L’homme a également introduit une sorte de renard pour tenter de mettre fin à la massification des lapins. Ce qu’il a accompli, c’est qu’il a concurrencé le renard roux et a fini par tuer le mouton, plus facile à chasser. Et ainsi avec plus de cas, une sorte de souris, bisons, etc ... Quoi qu'il en soit ...


Il y a une phrase que j'ai entendue ou lue quelque part que j'ai aimé, qui dit ... DIEU toujours pardonne. L'HOMME PARDONNE PARFOIS. LA NATURE… !! Ne pardonnez jamais!

Je dois aussi reconnaître que les castors m’ont semblé être une espèce curieuse sur laquelle je m’encouragerai sûrement à en savoir plus. Là, ils avaient monté un "PIECE OF DAM" que ni les hommes ... Que si, le jour, il est très difficile de les voir, il semble bien que ce soit pour cette raison qu'ils organisent parfois des excursions nocturnes.




Je m'inscris comme une note mentale ... "essayez de voir un castor naturel, un jour dans la vie" (Photos Google Images)



Les chutes de la rivière Pipo ont débordé aujourd'hui. Les habitants disent ne pas l'avoir vu déborder depuis si longtemps et cette année, le dégel a été très dur. Pipo est appelé en l'honneur d'un prisonnier qui a tenté de s'échapper et a péri sur les eaux de cette rivière.

Toute la région de la Terre de Feu est un produit des glaciations passées. D'où les formes. On y voit des cauquenes (toujours en couples fidèles), des lapins et toutes sortes de faune et de flore. Je pourrais vous en dire plus mais la tête est toujours ailleurs. Nous prenons un café (10 ARS) et passons par la Laguna Verde, la baie de Lapataia (à quelques mètres de la frontière avec le Chili), le lac Acigami ...




Finalement, nous avons décidé de retourner à Ushuaia et à Bodegón Fueguino que nous avions également mangé avant de nous embarquer à bord du Molchanov. Un filet de poivron et une saucisse au chorizo ​​nous attendent, hehe (70 ARS)

Après avoir passé un après-midi très agréable avec Manel (qui est ensuite allé au cinéma) et plus tard avec Josep (il ne cessera jamais de me surprendre, il est déjà quelqu'un de très spécial pour moi) avec qui j'ai dîné hier dans la petite tasca d'une bonne table de poissons combinés , coques, rabas, etc ... (70 ARS) nous sommes retournés à Hôtel Mil810 (ARTICLE COMPLET SUR LE LOGEMENT ICI).

En passant, j'en profite pour faire une sous-section. En général, dans tout Ushuaia, nous avons assez bien mangé, dans le Back the Black Hake et le Centolla, dans le Bodegon Fueguino, les tapas casseroles et la viande, etc ... mais hier et aujourd'hui, nous avons été particulièrement à l'aise et très assistés par une très jeune fille maja dans le Darwin Café-Bar. Je doute que cela apparaisse dans les guides ou les brochures, alors si quelqu'un veut quelque chose de différent (tables de fruits de mer et tapas, autres types de tapas, bières de toutes sortes, ...), voilà (Dans Godoy 46, perpendiculaire à la rue principale de San Martin. Tlf: 02901-424433. Email: email protégé) Je n'ai pas de commission, hahaha



Physiquement Angela était partie, mais "une partie d'elle" est toujours à gauche (!! VOUS ÊTES UN CAS !! hehehe). Angela, je te l'ai dit en personne pendant tous ces jours. Je pense qu'après tout ce qui s'est passé, je ne rencontrerai JAMAIS une personne qui a BEAUCOUP DE GAGNER POUR VIVRE ET DES ILLUSIONS comme vous. Vous êtes un exemple pour quiconque, et ce n’est pas vous, mais moi, qui vous remercie d’avoir pu profiter de ces deux semaines à vos côtés et de ceux de Josep et Manel. Un plaisir!

Aux autres, bonsoir à tous

Isaac, de Usuahia (Argentine)

FRAIS DU JOUR: 150 ARS (environ 26,78 EUROS)

Vidéo: Parc National de la Terre de Feu - Ushuaia - Argentine (Avril 2020).

Pin
Send
Share
Send