Voyage

Que visiter à Kampala

Pin
Send
Share
Send


Nous traversons l'une des fontaines du majestueux Nil, le deuxième plus grand lac d'eau douce au monde et le plus grand d'Afrique, le lac Victoria. Aujourd'hui, nous changeons le registre et entrons dans une nouvelle culture, un nouveau pays. Nous commençons notre aventure dans Ouganda

Il ne reste que 15 jours où nous n'oublierons jamais ce premier generuk à Samburu. C'était le symbole du début d'un voyage qui atteint maintenant sa partie la plus aventureuse.

À 6 heures, nous marchions déjà à l'aéroport international de Nairobi. De mauvaises nouvelles, Joseba et Margari ont été retardés de 8h00 à 12h00 (à votre arrivée à Bilbao, laissez-nous un message indiquant que vous êtes bien arrivé). . C'était l'heure des adieux. Un câlin très fort compagnons. Notre kenyan airways vol, après un petit déjeuner (400 KES) il part à l'heure…



Le vol dure à peine 1 heure et nous survolons l'un des lacs les plus impressionnants de toute l'Afrique, le lac Victoria.

Il Lac Victoria Il répartit son extension entre le Kenya (6%), la Tanzanie (51%) et l'Ouganda (43%) dans le pays où nous nous dirigeons et sur les rives duquel nous atterrirons dans la ville d'Entebbe, où se trouve l'aéroport international.

Comme ce fut le cas dans les lacs Nakuru et Naivasha au Kenya, quelques jours avant le voyage, le lac Victoria est menacé par la pollution industrielle et les eaux usées, avec le fait aggravant qu'il n'est pas seulement la source de l'une des rivières. le plus nourrissant, le Nil, mais il est le deuxième plus grand lac d’eau douce (après le lac Supérieur en Amérique du Nord) au monde et le premier en Afrique

Bien que dans la partie kenyane il y avait beaucoup de nuages, en Ouganda, le beau temps nous accueille. !! Je suis nerveuse !! Comment sera cette nouvelle colonie anglaise?



Les procédures chez Entebbe sont rapides (VISA 50 USD par personne). Ali nous attend à l'extérieur, le chauffeur qui nous accompagnera dans cette aventure. Comme au Kenya, et sans temps illimité, nous avons pris une camionnette avec Matoke Tours (qui nous a beaucoup aidés à traiter les permis et les "choses folles" du voyage).

MISE À JOUR 2014: Maintenant, vous pouvez demander unvisa uniforme pour l'Afrique de l'Est pour un séjour maximum de 90 qui permet plusieurs entrées au Kenya, en Ouganda et au Rwanda avec un prix de 75 EUR. Demandez toutes les informations par Internet ou par courrier électronique aux ambassades ou aux aéroports eux-mêmes à votre arrivée (Merci Gema)

En 1 heure nous arrivons à notre hébergement, le Casia Lodge. Il est 10h30 et les voilà, après avoir passé une journée de détente complète hier, ils nous attendent avec des câlins ouverts. !! Ils sont la Juve et Ruth !! Nous sommes tous ... oeoeoeo oeoeoe. Nous rattrapons rapidement un mini-petit-déjeuner (5 000 UGX) offrant une vue imprenable sur Kampala, ses collines et le lac Victoria.


KampalaAvec ses quelques 500 000 habitants, elle est la capitale de l'Ouganda depuis son indépendance en 1962. La ville est située sur plusieurs collines occupées par la cathédrale, l'hôpital, l'église catholique, l'église protestante, la principale mosquée et l'université. L'orographie de cette ville laisse une image très différente de celle des autres capitales africaines.



Nous mangeons tranquillement (47 500 UGX par couple) et nous ne manquerons pas l’occasion de rencontrer Kampala et ses nombreux points d’intérêt ...

Pour cela vient qui va compléter notre équipe parfaite Pour cette seconde partie de l'aventure. Son nom est Norman, un jeune guide parlant parfaitement espagnol, âgé de 30 ans. Il était 5 ans à Cuba et en plus d'être gentil, il a beaucoup de culture. À côté d'Ali, qui a l'air excitée, il nous suffit de parcourir des kilomètres pour, avec toute la souplesse du monde, créer notre routine à travers le pays.

La ville de Kampala, une fois que vous entrez, ne différera pas beaucoup des autres villes africaines. C'est chaotique, le trafic lourd, et avec un certain désordre ordonné. Le premier à entrer est le premier à passer. Il y a beaucoup de motos, avec 2 et jusqu'à 3 personnes. Aussi les entreprises locales, qui semblent spécialisées. Un des générateurs, un autre des lits, un autre des légumes, ...



Il y a de nombreux contrôles et policiers de tous les côtés. C'est plein. En outre, contrairement au Kenya, tous les décès sont très bien organisés, même à moto.

En entrant dans le centre-ville, on voit que de petites petites maisons (ici en briques) se transforment en immeubles un peu plus hauts. Parmi eux, le plus ancien de la capitale, Maison ougandaise, appartenant au parti du Congrès du peuple ougandais, l’un des les églises catholiques le plus important et le maison des statistiques de Kampala.




Nous faisons un autre arrêt au Théâtre National, après quoi il y a un immense centre d'artisanat et de souvenirs. La première impression que nous avons c'est ça! ici tout est jeté du prix !! (mêmes produits du Kenya jusqu'à 3 fois moins cher). En fait, les filles mettent leurs bottes sur les souvenirs (90 000 UGX)



Nous avons encore un peu de peine à ne pouvoir voir aucun des symboles du pays, les tombeaux de Kasubi, anciens rois du Buganda, qui ont été incendiés lors des affrontements des élections de mars de la même année et qui figuraient sur la liste de l'Unesco. l'année 2010.

Bien qu’il existe un musée, un endroit réputé pour prendre une tasse de café (le 1000 Cups Cofee Shop) et quelques autres petites visites possibles, nous avons choisi de nous approcher du Garden City, un grand centre commercial américain à la mode. La raison, c’est d’acheter une brochette Internet d’Orange qui a si bien fonctionné pour nous au Kenya pour écrire quelques histoires pendant le voyage (99 000 UGX, pas 25 euros en port payé pour un mois entier) et pour prendre des provisions dans un supermarché (10 400 UGX). )


Oh non, ce n'est pas la photo, hahaha. Est-ce que vousLe sentiment que nous avons de Kampala? C'est peut-être une ville beaucoup plus avancée que les autres Africains, mais avec des contrastes curieux. On voit des annonces téléphoniques de tous les côtés et des personnes avec des téléphones portables, mais vous voyez des quartiers «médiévaux» avec des zones vraiment sombres.



Le Ville, qui appartient à une multitude d'ethnies comme nous le dit si bien Norman (beaucoup d'entre eux sont des Bantués), pour la plupart des chrétiens (catholiques et protestants comme au Kenya), cela semble assez grave (les enfants ont abandonné ce "jamboooo" traditionnel) mais assez laborieux . Ici, bien que la langue swahili soit principalement utilisée dans d’autres endroits, mais dans la capitale, on utilise les locaux ("oriotiaa" est le seul mot qui nous reste qui signifie jambooo ou bonjour).




Il est temps de prendre sa retraite. Le "muzungu", comme on nous appelle ici par les "Blancs" mais pas de façon péjorative (ils l'utilisent tellement qu'ils vendent même un drôle de t-shirt avec le slogan "mon nom n'est pas muzungu"), nous allons planter un petit bain dans la piscine pendant que nous voyons à quel point il fait noir Kampala



Le dîner dit au revoir à une journée complète, car demain nous nous levons tôt pour commencer le parcours de la nouvelle aventure et aujourd'hui Paula et Isaac ont à peine dormi depuis 5 heures. De l'ancien royaume de Buganda ...


Juve, Isaac, Ruth et Paula, de Kampala (Ouganda)

FRAIS DU JOUR: 400 KES (environ 3,20 EUR), 100 USD (environ 71,42 EUR) et 211 400 UGX (environ 54,63 EUR) et CADEAUX: 90 000 UGX (environ 23,26 EUR)

Pin
Send
Share
Send