Voyage

Faire connaissance avec Savai'i aux Samoa

Vkontakte
Pinterest




Nouvelle belle journée ensoleillée à Samoa. Il semble que les "fantômes" de la tempête de notre arrivée n’aient été que cela, une nuit isolée.

Le personnage de Dennis semble être ponctuel et ne prend que le petit-déjeuner et avec un mini-sac à dos préparé (nous laissons les autres dans le 'casier' d'Elisa), nous mettons le cap sur le 4x4 de la "SWAP Foundation" (une invention de l'Est fou). vers la côte ouest de l'île, d'où partent les ferries pour Savai'i.

En chemin, nous en apprenons un peu plus sur performance "tribale" de Samoa qui est implanté à ce jour. C'est ainsi que nous avons traversé la tombe de l'un des principaux "chefs" récemment morts, des deux affrontements qui ont eu lieu, n'en laissant qu'un seul à Upolu. Les chefs, contrairement au système de succession familiale comme ce fut le cas dans le royaume des Tonga, ils proviennent de la population pour leurs mérites, leurs entreprises, leur popularité et leur réputation, et ils gagnent la confiance des gens. Il y a généralement un nombre important de personnes, et ci-dessous une sorte de "commandement pyramidal".


 

En attendant, nous avons atteint le zone d'attente du ferry. Il y a différents horaires en fonction du jour de la semaine, mais il y a généralement deux traversiers traversant l'île en permanence. Nous nous irons à Lady Samoa II. Il est également possible de prendre l'avion depuis l'aérodrome d'Apia, mais cela nécessiterait de louer une voiture à Savai'i, ce qui augmenterait beaucoup le budget de moins en moins confortable.


 

Le trajet en ferry est assez placide et à peine dure 1 heure et 10 minutes. Vous trouverez ci-dessous les camions et les voitures qu’ils souhaitent traverser. Au-dessus, il y a plusieurs sièges à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, où les gens regardent les Jeux olympiques, dont, d’ailleurs, nous n’avons aucune idée. Nous avons oublié la télévision, la presse, la crise et la société civilisée ...


 

Nous sommes tous? Il semble que Dennis ait toujours raison. Nous avons donc commencé la route par Savaii par la Marchés Tafua près du port. C'est un marché "étrange", car il mélange des sentiers, de l'artisanat, de la nourriture, des gens qui jouent au bingo et une partie de la nourriture. Paula ne résiste pas au charme des petites tapisseries (10 WST)


 

Au dessus on est curieux une sorte de "chignon enceinte"fait avec une sorte de pâte où ils introduisent un mélange de poulet, oignon et autres ingrédients comme un" hacher ".


 

Son nom semble être quelque chose comme "kiki pua" et une fois bouilli dans l'huile, il est assez riche et le premier matin, la faim nous tue (2 WST)


Suite le long de la côte sud Avec une destination claire (l'itinéraire a été préparé par nous, craignant le pire), continuez à nous halluciner (surtout après avoir vu le panorama sur d'autres îles) le bon goût, le soin et l'ordre des Samoans. Son herbe taillée, ses galets placés en forme de périmètre, ses maisons peintes, ses églises avec sa cloche de prétention. Le thème des églises, que nous avons beaucoup commenté, est un fanatisme invétéré et un "fléau" pour une mentalité comme la nôtre. Ici, il est obligatoire de donner 10% de ce que vous gagnez, et si vous n'êtes pas un "répudié", mais pas seulement content, vous devez faire des dons chaque semaine et votre don est ouvert publiquement avec les noms et prénoms de la famille qui les a faits ...


 

Nous nous arrêtons à une sorte de piscine que vous connaissez Dennis. !! Une connerie !! Parlons un peu de ce personnage. Dennis est un "Z.U.M.B.A.O." Avec toutes les lettres, il a été pris au piège dans une "folie permanente". Il vit entouré de déchets et a créé des sites Web et ce qu'il appelle une fondation SWAP qui reste une "pantomime" soutenue par une affiche dans sa plantation dégueulasse. Dès qu’il quitte la maison, il enfile ce ridicule costume de policier et son pancarte SWAP pour lui donner l’impression d’être une personne importante, et il va "faire des études" avec les Samoans en disant qu'il a "l'instinct d'un policier, le collier d'un chef (il porte un collier ridicule porté par les chefs qu'il a créés) et un cœur samoan". En bref, un jour, il est expulsé du pays en menteur puisque les Samoans le regardent avec le visage de "Où va ce colgao? ..."


Comme il ne se comporte pas trop mal, nous réorientons la route en essayant de trouver le moyen de nous rendre à l’une des grandes motivations qui nous ont conduits à Samoa, le Pulemelei Mound. Bien sûr, Dennis n'a aucune idée de son arrivée, au cas où quelqu'un en douterait, avec ce que nous avons fini par demander dans une ville où il est censé se trouver et nous dit que la jungle l'a mangé et que personne n'y va plus.

Avec un peu de démission, nous essayons de savoir s’il est possible d’y arriver, où est la route et quelques informations supplémentaires, jusqu’à nous avons finalement atteint notre objectif. Le "chef" du village propose à deux de ses parents de Rejoignez-nous à travers la jungle. Il nous avertit que c’est une heure de marche au soleil qui frappe à 31 ° C pour le moment et sans chemin clair. Nous n'en doutons pas!


 

Il va sans dire que Dennis "pendu" ne nous a pas avertis de la nécessité de prévoir des vêtements de trekking, etc., qui, voilà, des tongs, des shorts et un parapluie! . Nous sommes déjà aussi accrochés que lui. Bien sûr, nous l'avons laissé tomber.

Nous traversons des rivières, une végétation luxuriante qui a dévoré ce qui semble être une vieille route, de grands cocotiers et des zones rocheuses complexes ...


 

Tandis que l’un des gentils "guides" ouvre la voie au "machetazo", l’autre est en attente de nous pour que nous allions bien. La route ne devient pas dure en soi, bien que les tongs ne soient pas les chaussures les plus appropriées. Pendant un instant, on a l'impression que la jungle nous engloutit ...


À mesure que nous nous approchons de notre objectif, on commence à observer une visite locale plus ou moins récente, et ce qui était un signe d'antan dévoré par le passage du temps


 

Nous grimpons les derniers mètres, les plus co-multipliés par la zone de pierres volcaniques en question, en laissant de côté un autre signe qui met quelque chose comme "parking car". Il y a des dizaines d'années, il était accessible ici en voiture. Les Samoans n’ont aucune vision des affaires et ont perdu leur principale valeur littéralement dans la jungle.


 

Nous pouvons le voir, nous l'avons presque touché ... nous sommes dans une sorte de sommet de montagne, avec de belles vues et entouré de certaines pierres étranges, reste de ce qui était autrefois la pyramide de Pulemelei, la plus haute de Polynésie, haute de 12 mètres.


 

Cette structure, ainsi que plusieurs anciens tumuli, constitue l'héritage le plus ancien des îles, bien qu'il semble que les archéologues ne se soient pas encore mis d'accord sur leur date d'origine. Le mystère qui entoure la pyramide est plus grand que nous ne pouvons comprendre, car il est considéré comme le berceau de la polynésie. Nous parlons d'une structure d'environ 65x60 mètres carrés construite sur une base en pierre qui s'aligne avec les quatre points cardinaux

Aujourd'hui, nous trouvons de la nourriture à travers la végétation et la jungle, mais nous pouvons toujours observer les complexes et étranges pierres de basalte de la taille d'une balle. On dit que c'est le grand dieu Togaloa qui a construit cet endroit et que son mystère est de la magnitude des moais de l'île de Pâques ou de Nan Madol en Micronésie.


 

La vue de ce point est vraiment magnifique, permettant d'observer l'horizon par temps clair comme aujourd'hui ...

... il ne serait pas surprenant que le mysticisme de l'endroit vienne associer la même fonction que le trititon que nous avons vul un autre jour à Tongatapu (Tonga) dont les objectifs étaient de guider les navires sur de grandes distances le long du bon chemin


Comme nous avons considéré Rock Island à Palaos (Micronésie), l'archipel de Vavau (Tonga) et Lagune de Marovo aux Îles Salomon Comme les trois grandes merveilles de la nature dans cette région, il est fort possible que les trois grands mystères et vestiges du passé de ces îles soient révélés par Triton de Tongale Pulemelei mound ici aux Samoa et j'espère que nous pourrons accéder à l'avenir, Nan Mandol en Micronésie

Si cela servait vraiment à guider les bateaux, nous espérons qu'ils avaient de bonnes lunettes de protection, car les pierres sont extrêmement lourdes. Paula, on revient?


 

La descente est également complexe et nous sommes également disséqués. Nos "amis" sont vraiment géniaux et rapides On grimpe sur un cocotier et nous jette plusieurs noix de coco qui servent de rafraîchissement et de nourriture pour le retour. Quelle bonne idée!


 

Paulaaaa! Laissez-moi quelque chose! Mais il y a des noix de coco pour tout le monde! Eh bien, j'en veux deux! Là vous êtes gourmand!


 

L’aventure se termine là où elle a commencé (et propinilla pour les garçons, 10 WST), et Dennis, qui n’a même pas déménagé pour nous rejoindre, nous attend pour suivre notre route. Comme sont les suivants les cascades d'Afu Aau, une sorte de cascade qui tombe sur une piscine naturelle, tu nous as dit de nous rafraîchir un peu avant de continuer


 

Après avoir parlé aux personnes qui "gardent" cet endroit et leur disent "quel grand chef il est" (les gens paniquent), il commence à courir comme un "mannequin" dans l'eau pour se mouiller les pieds. Vraiment, ce mec n’a pas la tête dans la tête, il manque certaines noix que d’autres. Quoi qu'il en soit, nous n'avons d'autre choix que de le supporter. Conduisez, conduisez bien ...


Nous avons pris la route nord. Comme demain nous avons le ferry à 12h, au cas où nous serions pressés, nous avons décidé de faire aujourd'hui Pulemelei et la région sud-est et nous nous dirigeons maintenant vers la région la plus touristique et la plus connue. Nous effectuons quelques régressions en cours de route (4,80 WST)

Les bus sont également vus à Savai'i et nous croyons vraiment que ce ne serait pas le même paysage sans eux, même dans les endroits les plus inhospitaliers que nous n’avions jamais vus à Upolu


 

Nous sommes arrivés au "touriste" de la journée. Nager avec des tortues? C'est écouter le mot tortues et laisser Paula comme une fusée.


 

Nous sommes dans une sorte de piscines naturelles gérées par une famille, qui est responsable de l’entretien de quelques familles de tortues, de sorte qu’elle est aujourd’hui l’une des principales attractions de Savai'i.


Paula, où es-tu? Ahhh, tu te fais déjà de nouveaux amis ...


 

C'est comme aller à la retraite pour nourrir les canards. Ici, les tortues savent "plus que Rita" et dès qu'elles voient quelqu'un, elles vont autour de la piscine pour chercher leur nourriture. Il est vraiment possible de nager avec eux, mais seule la morsure que l'un d'entre eux donne à Isaac dans l'un des petits doigts enlève le désir, hahaha


 

Comme chez toutes les espèces, il y en a toujours une plus forte qu'une autre, qui passe au besoin


 

Et pour ne pas mentionner, ils mangent tout ce que vous leur lancez. Quoi qu'il en soit ... pour ceux qui en ont assez de la retraite, bien que Paula quitte la mer heureuse.


Ce qui fait vraiment sensation, à quelques kilomètres de là, les champs de lave et les ruines d'Afio Mai


 

Entre les dernières éruptions volcaniques du mont Matavanu se sont produites sur l'île en 1905 et 1911 dont les restes sont complètement cachés dans la végétation mais il y a toujours une zone au nord de l'île où les champs de lave rappellent la tragédie. Nous pouvons voir ici une église complètement submergée par le linge et laissant aujourd'hui une image ezpeluznante


 

Jusqu'ici la vie a fait son chemin. Les arbres ont traversé les champs de lave et l’eau, créant de curieuses grottes ou cavernes dans cet endroit apocalyptique.


 

La journée a été intense et nous avons atteint ladans la zone la plus septentrionale de Savai'i pour essayer de rester à Manase. Le dernier jour à Upolu, nous avons assisté à des fales typiques devenues célèbres à Samoa. Aujourd'hui, nous allons dormir dans l'un d'eux au bord de la mer. Ce peut être une belle expérience de terminer la journée.


 

Dans une sorte de tasca locale, nous en profitons pour admirer un magnifique coucher de soleil prenant ces mojitos (17 WST) qui nous manquent. Cette région de l'île est vraiment magnifique et très différente du reste de ce que nous avons vu ces jours-ci à Samoa


Le dîner, très rare, est fait en commune. Le "fou" Dennis ne sait pas où il va dormir, mais nous avons l’impression de le faire dans la voiture elle-même.

ORGANISER SUR LA MARCHE:

Nous avons décidé la semaine prochaine. Nous avons besoin de stress maintenant. Nous avons des vols du lundi au jeudi pour Tarawa, Kiribati, l'une des destinations de rêve d'Isaac avec tout ce qui a trait à la Seconde Guerre mondiale. Nous dormirons après-demain à Nadi et Kiribati dans un motel Marys (il n’ya guère 2 ou 3 options)

Après cela, jeudi, nous allons essayer de nous rendre à Sydney pour continuer notre aventure.

Nous avons déjà notre fale prêt à dormir. Demain sera un autre jour. Famille, amis, lecteurs, nous sommes toujours géniaux ...


Isaac et Paula, de Manase à Savai'i (Samoa)

FRAIS DU JOUR: 33,80 WST (environ 11,65 EUR) et CADEAUX: 10 WST (environ 3,45 EUR)

Vkontakte
Pinterest