Voyage

La Jérusalem des chrétiens

Vkontakte
Pinterest




Nisan 17 de 5773.Jeudi saint pour le christianisme. 5h du matin. Nous nous souvenons des bottes de grand-mère et de sa façon particulière de se réveiller le matin ... "Qui se lève tôt Dieu aide"Il nous l'a toujours dit. Il ne savait pas pourquoi il aurait une journée comme aujourd'hui, une journée dont elle aurait profité comme personne d'autre, et elle l'a sûrement voyagé avec nous, comme elle le fait toujours.

Il L'immense porte d'une basilique chrétienne est devant nous. Nous sommes à quelques mètres de l'entrée et déjà de l'intérieur émane un mélange de mysticisme et de spiritualité que nous pouvons ressentir de manière accablante. Cependant, nous ne dirons pas chronologiquement ce moment de la journée. Son grand symbolisme à Jérusalem que nous avons parcouru aujourd'hui nécessite de le localiser en temps voulu ...

Si nous avons rencontré hier les origines d’une ville magique et ses coins les plus juifs, cette contextualisation historique nous aidera à commencer un autre de ces jours indélébiles Dans les souvenirs de tout aventurier. Vous rappelez-vous hier quand nous avons parlé de la Age de la domination romaine, dans toute la splendeur du Second Temple et devant la diaspora des Juifs? Il est possible que ce moment historique n'ait pas eu une grande importance au départ pour le peuple juif, bien que, comme nous l'avons vu plus tard, ce serait un facteur clé de sa dispersion. Cependant, c'était le moment où le personnage le plus influent parlant religieusement du monde est né à Bethléem, Jésus.

Hier, nous avons commencé la journée sur le mont du Temple pour continuer de marcher sur le mont de Sion et la ville de David et d'entrer dans la Jérusalem des Juifs. Aujourd'hui, cependant, nous allons le lancer dans un domaine que nous avons tous en tête, le mont des Oliviers, à travers lequel nous descendrons dans la vallée du Cédron pour entrer dans la Jérusalem la plus chrétienne

Il est 7 heures du matin lorsque nous traversons la Nouvelle porte laissant cette première visite que nous vous dirons plus tard. Cette porte, que nous n'avons pas vue hier, est la plus récente de toutes, puisqu'elle date de 1887. Elle a été construite pour permettre aux pèlerins d'accéder directement au quartier chrétien. Cependant, pendant la guerre israélo-arabe, il serait scellé et ce ne serait qu'en 1967 qu'il rouvrirait jusqu'à aujourd'hui.


 

La journée est de nouveau belle, avec un soleil magnifique, et notre corps frissonne déjà de ce que nous venons de vivre, avec ce que la journée promet d’être de ceux qui ne l’oublient pas. Ainsi, nous longeons les murs à l’est en recherchant la station de bus arabe (très proche de la porte de Damas), puisque le numéro 75 sera celui que nous prendrons bien que nous profitions aujourd’hui de l’une des grandes différences entre un bus israélien et un bus. L'arabe, le "pouvoir de l'improvisation".


En descendant, nous voyons un bus blanc et bleu arriver avec le numéro 75 et inconsciemment, nous faisons un geste de la main pour nous arrêter. Ce qui aurait été ignoré n'importe où ici devient un arrêt impromptu. Nous nous entendons et nous comprenons mutuellement pour payer 5,20 ILS par personne au conducteur. Allez au Mont des Oliviers en un peu plus de 20 minutes. !Mission accomplie!

Le mont des Oliviers, congrégation de lieux sacrés

Nous pensons que peu de gens dans le monde ont entendu parler du Mont des Oliviers. Croyants ou non, nous associons tous cet endroit au lieu où Jésus a fréquemment exécuté ses prières et où de nombreux chapitres ont été vécus dans le Nouveau Testament, revêtant une grande importance également pour les Juifs. Ce sera ici que nous commencerons notre journée la plus chrétienne par un itinéraire descendant plein de zones sacrées ...

HISTOIRE D'ISAAC. Des jours comme aujourd'hui, il est très difficile de capturer les sentiments et les sensations de Paula et des miennes dans la même histoire. C'est possible que Un jour, Paula est encouragée à nous dire ce qui se passait dans sa tête et même son cœur., dans certains lieux sacrés, mais dans l’intervalle, c’est moi qui vous parlerai de notre descente par le Mont des Oliviers et le chapitre suivant de la Via Crucis, du point de vue d’un "non croyant".

La Terre Sainte, et particulièrement Jérusalem, est un endroit où le point de vue personnel est plus important que n'importe quel endroit. Si normalement deux personnes ne sont pas capables de voir la même chose pour leur humeur, l'heure du jour, la météo, etc ... Quelque chose influence quelque chose d'autre.

Alors que nous pensons que tout ce bus 75 a déjà atteint la partie haute où nous allons descendre. Des yeux! Les conducteurs de bus si vous dites "église de l'Ascension" considèrent la mosquée de l'Ascension et non celle que nous recherchons, ce qui est juste à côté de l'entrée de l'hôpital Augusta Victoria où le bus tourne à 180º et fait un arrêt (ou vous le demandez). Fermer ici nous avons décidé de faire notre petit déjeuner (32 ILS), dans un "shabby" mais avec un charme d'affaires local.


 

Maintenant, si, avec une énergie renouvelée, nous entrons dans une enceinte calme qui donne accès au Ascension de l'église (1) dont l'horaire est 8-17'30 (gratuit) bien que nous ne puissions pas accéder à sa tour de 45 mètres qui dit qu'ils ont une vue magnifique sur le désert de Judée, bien qu'il soit vrai qu'après l'avoir traversée tous ces jours, et Après les vues de Masada, ce n’est pas non plus quelque chose qui nous empêche de dormir.


 

Nous sommes dans l'un des endroits les plus symboliques du Mont des Oliviers, le rocher où Jésus a posé ses pieds sur Terre avant de monter au ciel, bien qu'il soit vrai que, contrairement à d'autres endroits que nous visiterons aujourd'hui, ce chapitre de la Écritures s'il y a un peu plus à la foi du visiteur.


Il est agréable de se promener dans cette zone calme à cette heure de la matinée. En fait, nous en avons profité pour attraper des petits pains occasionnels dans une sorte de boulangerie palestinienne de ceux qui ravissent Paula (12 ILS) et presque sans nous en rendre compte, nous avons passé un autre point d’intérêt, bien que ce soit moins pour nous.

Le Mosquée de l'Ascension (2) C'est l'endroit où les chrétiens romains ont construit un temple appelé Imbonom (390 après JC), qui a ensuite été détruit par les Perses (614 après JC) et reconstruit par les Croisés jusqu'à ce que Saladin, en 1187, le transforme en mosquée. Ici, vous pouvez également voir clairement la pierre de l'Ascension. Aussi, sûrement dans la belle église russe visible de la vieille ville de Jérusalem et qui surplombe ces deux montagnes. En tout cas, toute cette partie est comprise de la manière la plus ésotérique d’aujourd’hui.


Nous continuons à descendre et juste devant nous allons trouver le Eglise de Pater Noster (3), ouvert de 8h30 à 11h45 (gratuit) et également connu comme l'église de la Eleona ou grotte / basilique du Notre Père, car c'est à côté de la grotte où l'on croit que Jésus a parlé à ses disciples.


 

La clôture donne surtout une sensation de paix totale, surtout à cette heure de la matinée. De beaux jardins bien entretenus nous amènent à traverser des murs remplis de textes répétés en différentes langues dans toutes ses salles. C'est le Notre Père que Jésus a parlé à ses disciples quand ils ont dit "Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean a enseigné à ses disciples"Bien sûr, l’espagnol ne manque pas.


 

Adjacent à cette enceinte est également le Fermeture du monastère des Carmélitas (4) , fondée en 1868 par la princesse et le Tour d’Auvergne et que certaines zones nous rappellent beaucoup la beauté Monastère de Santa Catalina que nous avons vu à Arequipa.


 

La partie la plus confortable est probablement l’arrière, avec une belle vue sur la ville et un jardin très bien entretenu. Le soleil commence à frapper comme chaque jour depuis notre arrivée en Israël à partir de certaines heures.


 

De retour dans la cour principale, nous passons à travers un mur qui contient un très spécial "Notre Père" ... en Gallego! Si on arrive partout, n'est-ce pas Paula? Il doit y avoir plus de 30 langues entre tous ces murs ...


 

Mais nous réalisons vite que les visites d'aujourd'hui auront une signification différente de ce que tout pays a pu nous offrir spirituellement auparavant. Ouais Monastère Saint-Georges, la plus ancienne ville de Jéricho ou les sous-sols de certains lieux sacrés comme celui de San Pedro de Gallicantu Hier, ils ont servi de préteurs, c’est pour descendre dans la grotte où l’on croit que Jésus priait avec ses apôtres et l’atmosphère devient un certain malaise, comme s’il y avait encore les fantômes du passé qui nous observaient autour de nous.


 

Les meilleures vues de la ville, un point de vue sur l'histoire

Nous quittons les lieux et continuons de descendre la colline, jusqu’à l’hôtel Seven Arches, où nous ne doutons pas de la raison de notre présence. le meilleur point de vue (5) de Jérusalem.


Jérusalem est une ville à conquérir, où une voiture de location ou un bus est plus une nuisance qu'un avantage. Des dizaines d'autobus "se reposent" sur les routes en dehors de la vieille ville et atteignent ce point de vue adouci par des dizaines de touristes à tout moment


Après l'immense cimetière juif dont nous parlerons plus loin et qui s'étend sur une grande partie du mont des Oliviers, se dresse le magnifique dôme doré de l'esplanade de la mosquée où nous étions hier.


 

Si nous devions choisir une icône ou un symbole de la ville, nous resterions certainement avec celui-ci, pour sa beauté et pour tout ce qu'il représente


Mais le grand charme de Jérusalem de ce point de vue est de pouvoir observer en un quart de distance autant de lieux sacrés des trois principales religions monothéistes du monde: la mosquée Al Aqsa, l'église de la Dormition,…


 

San Pedro de Gallicantu et les églises du quartier chrétien, y compris l'impressionnant Saint-Sépulcre, qui s'élèvent dans la zone la plus éloignée de notre vue


 

Le tombeau des plus anciens prophètes

Nous ne voulons pas nous perdre, car dans les environs du point de vue, à quelques mètres de là, il y a un endroit qui me rend particulièrement excité, la tombe des prophètes (6), qui n’ouvre que du lundi au jeudi de 9h à 15h et dont le prix est le pourboire que l’on veut partir (20 ILS).


 

Nous sommes dans un endroit peu mentionné dans les guides ou les récits de voyageurs, que nous avons rencontrés grâce à nos amis Vane et Roger de Street Travellers, et qui est encore dans le sous-sol de la montagne. Ainsi, nous descendons des escaliers dangereux et une sorte de caverne sans éclairage nous reçoit


 

Ici, il n’ya pas de lampes, pas de lampes, juste quelques bougies que le villageois nous a données, ce qui nous donne l’explication d’un lieu où se trouvent les tombeaux des principaux prophètes des temps anciens.


 

C’est une de ces visites que j’aime beaucoup, encore une fois sans personne. Nous avons beaucoup de chance tout au long du voyage. Peut-être un peu sombre, venant "toucher" les tombeaux où Haggai, Zachary et Malachi reposent, ce que "la grand-mère cotters" avait mentionné si souvent et avait si peu de signification pour nous.


Cimetière juif et nous continuons la descente.

Nous revenons sur le chemin de la descente, dans sa partie la plus raide. Antonio Banderas restait dans cette zone dans le film "The Body" curieux que nous voyions ces jours-ci avant de nous endormir "sur" sur papier. Sur la gauche, nous commençons à voir un autre endroit d'une grande importance


 

L’aspect actuel de roche blanche sans végétation qui nous a surpris au premier abord hier matin et que nous ne pouvions pas identifier, c’est: l'un des plus grands cimetières juifs (7) au monde. Voici les explications qui nous ont été données par l’aimable local du Tombeau des Prophètes, quand il nous a dit que Zacharie a prophétisé pendant des milliers d'années que le jour du jugement arriverait et que les morts ressusciteraient.

Ici aussi, comme nous l’avons vu dans le Mémorial Ben Gourion, les pierres sur les dalles font des fleurs et honorent leurs morts.


 

Nous descendons encore quelques mètres et atteignons l'église Dominus Flevit (8), ouvert de 8h30 à 17h, construit à l'endroit où il est dit que Jésus a vu la ville de près et a commencé à la pleurer.


En ce moment, une messe est célébrée. C’est donc le bon moment pour profiter de ses jardins, de sa vue et prendre une pause avant de poursuivre notre voyage. Nous sommes dans un endroit fondé par des pèlerins médiévaux

Dominus Flevit, "Mr. Cry"


 

Nous sommes dans une église simple, comme presque tout ce que nous avons vu durant le voyage et dont Paula est la plus fière, loin des exubérances observées ailleurs dans le monde (un exemple clair d'ostentation poussée à la limite: le Vatican) et qui a sa réclamation principale sur une croix dans une fenêtre transparente qui indique la place que Jésus a vue. Vraiment, un beau panorama


Nous suivons l'itinéraire en prenant des cartes postales (4 ILS). Quelques mètres plus bas se trouve peut-être l'église la plus attrayante de notre promenade et nous nous sommes déjà distingués hier de loin par ses remarquables dômes dorés russes typiques. Est l'église russe de Marie-Madeleine (9), dont l'accès limité les mardi et jeudi de 10h à 12h rend votre visite très difficile


 

La visite au Mont des Oliviers un jeudi de 8 à 12 heures, c’est que cela nous a permis, avec toute la tranquillité du monde, de nous laisser traverser son histoire sans être soumis à la pression des horaires, et nous voici avant une vraie merveille architecturale


L'intérieur ne déçoit pas du tout, avec une multitude de symboles en l'honneur de Maria Magdalena, probablement le personnage le plus controversé de l'histoire de Jésus depuis qu'il a été associé à des rôles de prostituée à femme du Christ.

Ce bâtiment, d'où nous avons également une belle photo, a été construit par le tsar Alexandre III à la fin du 19ème siècle, et ses extérieurs d'un grand couvent (d'où les heures limitées) méritent d'être visités.


 

Le jardin de Gethsémané, le jardin de la trahison

Continuez notre chemin pour accéder à gauche à l'un des points qui excitent Paula à propos du chemin (et je ne le nierai pas, aussi pour moi). C'est lui Jardin de Gethsémané (10), lieu emblématique pour être le lieu où Jésus s'est retiré avec ses apôtres en plus du lieu où il a été arrêté après la trahison de Judas.


Le lieu est méticuleusement entretenu et clôturé, préservant les oliviers centenaires et dégageant une paix particulière


 

Paula ... Paula? Je prends un moment et vois Paula s'enfuir. Un religieux a pris des brindilles d’olive et les a laissées pour que les gens puissent les emporter en guise de «souvenir». Nous ne pourrions acheter aucun objet matériel qui la rendrait plus heureuse (eh bien, je reçois une collection de vieux billets que j'aime bien pour 50 ILS après de nombreuses négociations).


Nous y voilà, chargés de brindilles pour les mamans, pour nous et pour certains coins très spéciaux de personnes qui ne sont plus à nos côtés, des "cadeaux" comparables uniquement à la beauté des coins occasionnels de ce magnifique jardin


 

Le jardin de Gethsémané est aujourd'hui adjacent à l'église de l'agonie (11) ou de toutes les nations (8'30-11'30), construit sur les ruines de deux autres à l'endroit où l'on croit que Jésus a prié avant d'être jugé et crucifié

Aujourd'hui, ce sont les franciscains qui gèrent ce lieu et ses mosaïques représentent Jésus portant la souffrance du monde (d'où l'agonie) et le rocher où Jésus est censé prier, un espace plein de mysticisme et de spiritualité même pour quelqu'un qui n'est pas croyant comme moi


 

La tombe de Marie, le sous-sol le plus choquant

Mais s’ils me demandaient où je resterais dans tout Jérusalem, si je ne pouvais qu’en visiter une, et bien que Paula, je pense ne pouvoir en exclure aucune, car elle a vraiment l’air excité, pour moi c’est la prochaine fois que nous sommes arrivés, à droite du précédent. nous descendons et déjà sous l'élévation de la terre même dans son accès, la tombe de Marie (12), ouvert de 6 à 12


Je pense que je ne pourrai jamais expliquer ce que j'ai ressenti en entrant dans ces escaliers SANS QUE CE SOIT À MON ENVIRONNEMENT. Des lieux tels que la tombe des prophètes, la prison de San Pedro de Gallinatu ou le jardin de Gethsémani avaient réussi à se donner la chair de poule pour l'atmosphère qui respirait là-bas, mais en descendant les marches qui nous menaient dans les profondeurs souterraines. De cet endroit, mon corps trembla davantage. Je ne peux même pas imaginer ce qui se passait dans l'esprit et le cœur de Paula à ces moments-là, alors que nous laissions de côté ce qui était un petit accès aux vieilles maisons de la vieille Jérusalem.


Personne ne peut douter que nous nous trouvions dans l’une des enclaves les plus importantes du christianisme, car le halo que chaque pierre dégage de cette rue souterraine triste et triste, mal décorée, n’est comparable qu’à la lourde atmosphère de longs siècles d’humidité dans lesquels elle se trouvait. immergé

Et au centre, embarquez-vous dans la dernière marche, une petite pièce dans laquelle une petite porte donne accès à l'endroit le plus excitant que nous ayons pu trouver ...


 

... la structure où la Vierge Marie a été enterrée une fois mort, par les disciples.

Je ne saurai jamais ce qui s'est passé à cet endroit et Paula ne voudra pas me le dire non plus, mais parfois, j'ai l'impression que Paula pouvait voir, ressentir, témoigner, que je ne pouvais pas comprendre.


La piètre décoration est bien vraie, à laquelle s’ajoutent d’énormes rangées de vieilles lampes en laiton qui, si possible, donnent une impression encore plus épaisse… mmm… lugubre? un lieu vénéré au départ par les Byzantins, et sur les fondations duquel les Cruazados ont bâti en laissant l'héritage que l'on peut voir aujourd'hui


 

Sans aucun doute, nous ne cesserions pas de recommander celui qui peut se permettre de faire le tour dans un sens descendant, laissant cet endroit à la fin, car il fait vraiment naître des sentiments difficiles.

A quelques mètres de la porte, à droite, une petite grotte appelée Ghetsemani Grotto ou Getsemani (13), et à nouveau seul, nous fait nos adieux.


 

C'est l'un des lieux religieux les plus originaux, les plus beaux et les plus spirituels dont nous ayons joui. Une petite grotte avec seulement quelques chaises en bois et symboles, qui ravira tous les religieux.


La vallée de Kidran et les trois tombes

Ufs! A cette époque, en plus d'être assez chaud (toujours étouffé par le soda de tous les lieux visités), la vallée de Kidran ou Cedron sert de promenade pour notre propre méditation. Une route très agréable à travers cette vallée qui sert de séparation entre le mont des Oliviers et la vieille ville et la ville de David.

Aussi appelé vallée de Josaphat, il est souvent mentionné dans la Bible comme la vallée des bénédictions. En fait, ce nom est associé à la vallée où le roi Josaphat a vaincu la coalition des royaumes de Moab, Ammon et Edom.


 

Aujourd’hui, outre le charme de la promenade qui, si nous continuions à la fin, nous rejoindrions la route d’hier à Dung Gate et la Cité de David, nous rapproche de le tombeau de Josefat, le pilier d'Absalom (14) ou le tombeau de Zacharie (à ne pas confondre avec le prophète), en bon état si l'on considère qu'il s'agit d'un moment de l'histoire datant de plus de 4000 ans


 

Il est curieux de savoir qu'Absalom a toujours été décrit comme un lâche, un contrôleur, un meurtrier ou un traître qui a conspiré contre son frère Salomon et son père David pour s'emparer du trône d'Israël. C’est peut-être la raison pour laquelle il était de tradition de jeter des pierres contre sa tombe, perdues par le temps, mais qui ont endommagé la structure originale.

Plus tard, indubitablement du fait de sa ressemblance avec certaines structures de Petra ou avec Avdat récemment vu dans le désert du Néguev, il est possible de distinguer un site archéologique nabatéen à deux colonnes doriques où plusieurs membres de la famille influente Beni Hazir étaient attachés et attachés. la tombe de Zacharie en forme de pyramide.


Il est temps de monter les escaliers qui nous mènent de la vallée au périmètre des murs de la vieille ville en laissant la meilleure vue sur elle dans sa profondeur trompeuse


Retour à la vieille ville la plus chrétienne

Aujourd'hui, nous allons accéder par la porte des lions, celle que nous ne connaissions pas encore et qui porte ce nom pour les deux sculptures d’animaux féroces qui l’accompagnent


Il est vrai qu’il s’agit en réalité de tigres, le symbole héraldique du sultan Beybars de S.XIII, et qu’il reçoit également d’autres noms, tels que Porte de Saint-Étienne, martyr chrétien, lapidé dans une région voisine. Nous entrons dans le centre historique, les marchés. Nous entrons dans la Via Dolorosa


 

Et ici, dès que vous entrez et suivez notre route, vous trouverez l'église de Santa Ana (16) où nous n'avions pas prévu d'entrer parce que leur horaire est le 8-12 et le 14-17, mais il semble qu'ils jettent un grand groupe et un sourire ne déteste personne. Nous y voilà!


 

Au coeur de la vieille ville se trouve cette enceinte qui ressemble à l’origine à une cour de couvent, mais sa zone archéologique vaut le détour, en particulier près du bassin biblique de Bethesda. Ici on dit que c'était la maison de Joaquin et Ana, les parents de María


 

Vkontakte
Pinterest